La Porte de la Paix

Mariazell, Autriche.

Mariazell est le sanctuaire marial le plus ancien de l'Autriche et le plus important pèlerinage de l'Europe centrale. Ses origines remontent à 1157, quand un moine bénédictin, Magnus, du couvent de S. Lamberto, fut envoyé dans cette région par son abbé pour y prêcher l'évangile.

Le moine portait avec lui une statue de la Sainte Vierge en bois de tilleul, qu’il offrait à la vénération des fidèles dans une petite cellule monastique, « zell », d’où le nom « Mariazell ».

La sainteté du moine, la présence de la statue et les miracles attirèrent les populations de l'Europe centrale et orientale. En 1200 on construisit la première église.

Depuis lors Mariazell a été invoqué comme « Mère des slaves ». Le roi Louis le Grand, de Hongrie, après sa victoire glorieuse sur les Turcs, en 1370, fit édifier comme ex-voto la « Chapelle des Grâces » où l’on vénère l'ancienne statue.

En 1380, l'église gothique de la ville est achevée.

Les Turcs brûlent l'église et la ville en 1420. Un incendie majeur a eu lieu 1474 et les Turcs reviennent en 1532. En 1500 on vient ici de presque tous les Pays de l'Europe.

L'empereur Ferdinand II renouvela son serment de restaurer la foi catholique dans son empire. De nombreuses processions y ont eu lieu. Il appelait la Vierge de Mariazell "Magna Mater" : la Mère magnanime, ou grande dame. 

L'église actuelle est de style baroque

Sous le dôme fut érigée, en 1682, une colonne votive surmontée par une statue de bois de la Vierge. Cette "Sainte Vierge du bon retour", a le regard aimable, la couronne en tête, le sceptre en main et elle porte l'Enfant qui bénit.

Informations
Date des évènements: 
1157
La Porte de la Paix
Domaine public
La Porte de la Paix
Domaine public
La Porte de la Paix
Domaine public

View image gallery.

Historique

Autriche, Séjour de la Magna Mater

L'Autriche, très ancien pays de tradition catholique, comporte deux grands sanctuaires marials principaux, parmi une constellation de hauts-lieux dédiés à la Sainte Vier