Notre-Dame d'Akita

Akita, Japon.

A partir du 6 juillet 1973, Soeur Agnès Sasagawa reçut à Akita (Japon) des messages du Ciel qui lui demandent réparation pour les péchés des hommes :

Par la suite entre le 4 janvier 1975 et le 15 septembre 1981, la statue de la Vierge qui était au Couvent se mit à pleurer plusieurs fois. Le phénomène se reproduisit 101 fois, en présence de nombreux témoins, et Mgr Ito, évêque de Niigata, vit en ce signe une marque d’authenticité des apparitions qu’il reconnut finalement officiellement le 22 avril 1984.

Informations
Date des évènements: 
Du 6 juillet 1973 jusqu'en 1981
Informations sur la reconnaissance du site: 
Les apparitions d'Akita sont reconnues par  Mgr Ito, évêque de Niigata, le 22 Avril 1984
Notre Dame d'Akita
Notre Dame d'Akita
Domaine public
Notre Dame d'Akita
Notre Dame d'Akita
Domaine public
Notre Dame d'Akita
Notre Dame d'Akita
Domaine public
Notre Dame d'Akita image
Domaine Public
Notre Dame d'Akita image
Eglise d'Akita
ChrisSteph LewisBoegeman

View image gallery.

Historique

Continent asiatique

L'Asie : Marie n'est-elle pas originaire de Galilée, en Palestine, dans ce Proche-Orient qui se trouve aux confins Ouest du continent asiatique et que l'on a aussi l'habitude de nommer l'Asie mineure...

Notre-Dame d'Akita

En 1950, Agnès Sasagawa Katsuko, née en 1931 dans le diocèse de Niigata (devenu réalité administrative en 1962), est opérée d'une appendicite. Un médecin fait un geste malheureux : il injecte à sa jeune patiente une surdose d'anesthésie qui provoqua une grave paralysie.

Akita

Environ 500 000 chrétiens vivent aujourd'hui au Japon, tous (ou presque) "descendants" des premiers colons portugais parvenus dans l'archipel à partir de 1542.